LITHOGRAPHIES – catalogue raisonné


Lithographie Crime Scene – 2015

03/10/15 0 Comments
crimescenelejaune-2015

Les étapes du tirage, sur papier Velin d’Arche 400 grammes pur coton, de la lithographie de Daniel Authouart « Crime Scene ».
Cette lithographie originale a été dessinée sur des pierres lithographiques par l’artiste lui-même.
Les dessins sur les quatre pierres utilisées pour le tirage ont été détruits devant un huissier de justice, Maître Thomazon.


Crime Scene – Lithographie 2015

08/09/15 0 Comments
Crime-Scene-2015

Lithographie  » Crime Scene  »
Réalisée en 4 couleurs dessinées à la main
Papier Velin d’Arche pur chiffon 400 Grammes.
Epreuves signées et numérotées par l’artiste.
Certificat d’huissier.
 » CRIME SCENE BAR  »
 » It was an eat wave day in New York City and I was going up along Bowery Avenue, after a visit to the New Museum, the new contemporary art museum in the lower east side. To find some coolness, I stopped for a moment in the lounge bar of a dark immense café at 310 Bowery. This place was empty except a girl perched on a stool at the bar. Silhoutled against the window in the street light, she looked like a character in a detective novel by Raymond Chandler or Mickey Spillane.
Observiously I catches my sketchbook and my pencils.
Drawing the scene, I have been really surprised to decipher the neon sign … « Crime Scene » !
 » CRIME SCENE BAR  »
 » Je remontais Bowery Avenue après ma visite au New Museum par un jour de canicule à New York et pour trouver un peu de fraîcheur, je m’arrêtai un moment au fond de la salle d’un immense bar sombre au 310 Bowery. Le lieu était désert à l’exception d’une jeune femme qui était perchée sur un haut tabouret et dont la silhouette se découpait dans la lumière de la rue. Elle m’a fait penser à un personnage de roman noir sorti d’un roman de Raymond Chandler ou de Mickey Spillane.
J’ai pris mes crayons pour en faire un croquis rapide…
Quel ne fut pas mon étonnement quand je déchiffrai en le dessinant le nom du bar écrit au néon sur la vitrine :  » Crime Scene « !
Daniel Authouart le 10 septembre 2015


HAPPY HOURS – Lithographie 2015

06/09/15 0 Comments
happy-hours-2015

HAPPY HOURS
« The « Chevy’s » is a mexican bar-restaurant around the corner on 42nd street and 8th avenue in New York city.
I stay often here, always on the same place ; for me the best viewpoint. I move slightly my plate and my cuttery to have some place for my sketchbook and my color pencils. During a few hours I can alternate my pencils and sharpener with my fork and my knife.
I love the atmospher of this place when the evenings begin and when the dynamic young executives loose their ties and when the young women perched on bar stools use to cross their legs a little bit highter. I do like the decor with the bar winding through the room in front of the large screens which are playing sports. In plus, an very old pick up Chevrolet is hanging from the ceiling. This legendary vehicle evokes the Chevy’s that each mexican farmer wanted to get in the field in the fifties.
Outside the night is falling, the yellow cabsare going down the 42nd street, the lights spring out everywhere coloring the place in thousand colors… »
Daniel Authouart – September the 6th – 2015


Lithographie Happy Hours – 2015

05/09/15 0 Comments
Happy-Hours-2015

La lithographie « Happy Hours » – 2015
Réalisée en 14 couleurs dessinées à la main.
Tirage limité sur Velin d’Arches 400 Grs., certificat d’huissier. Signées et numérotées.
HAPPY HOURS
« Le Chevy’s est un bar-restaurant mexicain situé à l’angle de la 42éme rue et de la 8éme avenue à New York.
J’y viens très souvent et j’ai ma table au fond à gauche de la salle du restaurant d’où je peux observer et dessiner pendant que je mange. Pendant une heure ou deux, les coups de fourchette sont souvent suspendus pour faire lace aux coups de crayons !J’adore l’ambiance de cet endroit en début de soirée à l’heure des After Hours quand les cravates des jeunes cadres se dénouent et que les femmes perchées sur les hauts tabourets croisent leurs jambes… Dans le décor du restaurant, il y a un Pick Up Chevrolet suspendu au plafond qui me fait penser au véhicule légendaire que chaque fermier mexicain avait dans son champ à une certaine époque. Pendant que je dessine, dehors la nuit tombe sur la 42nd rue. Des lumières jaillissent de partout, colorant de mille couleurs la foule qui déambule aux sons alternés des sirènes des voitures de police, des camions de pompiers ou des ambulances. Je les ai dessinés dans un dégradé de couleurs rouge et jaune.
Daniel Authouart le 6 septembre 2015

HAPPY HOURS
« The Chevy’s is a mexican bar-restaurant around the corner on 42nd street and 8th avenue in New York city.
I stay often here, always on the same place ; for me the best viewpoint. I move slightly my plate and my cuttery to have some place for my sketchbook and my color pencils. During a few hours I can alternate my pencils and sharpener with my fork and my knife.
I love the atmospher of this place when the evening begins and when the dynamic young executives loose their ties and when the young women perched on bar stools use to cross their legs a little bit high. I do like the decor with the bar winding through the room in front of the large screens which are playing sports. In plus, an very old pick up Chevrolet is hanging from the ceiling. This legendary vehicle evokes the Chevy’s that each mexican farmer wanted to get in the field in the fifties.
Outside the night is falling, the yellow cabs are going down the 42nd street, the lights spring out everywhere coloring the place in thousands colors… »
Daniel Authouart le 6 septembre 2015


Lithographie Crime Scene – 2015

04/09/15 0 Comments
crime-scene-2015

Daniel Authouart dans l’atelier de lithographie à Paris le 1er septembre 2015.
Lithographie « Crime Scene » en 4 couleurs dessinées sur pierre et imprimées sur presse à bras (bête à corne).
Tirage limité sur Velin d’Arches 400 Grammes
Signées et numérotées par l’artiste.
Certificat d’huissier.


Happy Hours & Crime Scene – lithographies 2015

28/06/15 0 Comments
Maquettes  lithographie "After Hours"

Il était sans doute naturel que je devienne un passionné de lithographie puisque c’est la rencontre avec l’œuvre de Toulouse-Lautrec qui a décidé de ma vocation de peintre quand j’avais 14 ans. C’est plus de vingt ans après, en 1979 que je dessinai ma première lithographie.
Cette année-là, pendant ma première exposition personnelle de peintures dans la Galerie Documenta sur la place Beaubourg à Paris, le directeur de cette galerie me demanda de créer quelques estampes (gravures et lithographies) et m’indiqua l’adresse de l’atelier Bellini situé au N°83 de la rue du Faubourg Saint-Denis.
Lorsqu’avec Geneviève , nous franchîmes pour la première fois la porte de cet atelier, nous ne savions pas que nous entrions là dans l’ancienne imprimerie Ancourt. C’était là qu’à la fin du XIXème siècle Toulouse-Lautrec imprimait ses chefs d’œuvre dont la célèbre affiche d’ »Aristide Bruant aux Ambassadeurs ».
C’est ainsi que nous avons imprimé nos premières lithographies sur la presse de Toulouse Lautrec. »
Daniel Authouart – septembre 2015


PINK CADILLAC – lithographie 2015

27/06/15 0 Comments
Litho-Pink-Cadillac-2015

PINK CADILLAC – Lithographie 2015
« Regulary, since 33 years I use to sit down on the side walks in New York City.
One of my friend, a collector, who is New Yorker, said me recently :
- »You know New York better than me ! » I answered him :
- »You must be joking, I’m going there only one or two weeks each year ! »
- »Sure but you’re able to draw it by heart… »
Effectively, I’ve kept in my mind some places, some atmospheres nowadays vanished, that I’m able to draw from memory but people who are coming there regulary know how this city has changed from violence on the last seventies, like in a Martin Scorcese film, to a funny feeling today. New York City’s now a kind of Disneyland for tourists coming from all over the world.
If you are wandering off the lights of Times Square, you will find along the lopsided side walks, the same old shops that you could find there in the sixties ; hardwares stores, groceries, hairshops wine and liquors, flowers shops and bars… I like their dusty windows, their semi destroyed signs, their rusty iron curtains and hanging along the façades, their antique fire escapes.
One morning in April 2014, I stayed for three hours, drawing at this corner 55th street and 8th avenue.
Like in any of my paintings, there is under the principal subject the traces of a comic strip. In this image you can see the Marilyn’s phantom going though the story in a Pink Cadillac.
Daniel Authouart, june 2015


Lithographie A NEW WORLD – 2014

22/11/14 0 Comments
impression-a-new-world

Nouveau défi :
lithographie « A NEW WORLD » … en 23 couleurs.
C’est une interprétation dessinée par l’artiste, en 23 couleurs, de son tableau « A NEW WORLD » (H/T- 2009)
Véritable performance artistique et technique, cette lithographie sera présentée les samedi 6 et dimanche 7 décembre à la Galerie du centre à Paris lors d’un événement original pendant l’exposition de l’artiste « La toile blanche » du 20 octobre au 20 janvier 2015.
Elle sera présentée également à la Galerie Hamon au Havre du 4 décembre 2014 au 7 janvier 2015.


A NEW WORLD – Lithographie 2014

19/11/14 0 Comments
A-new-world

Lithographie A NEW WORLD – 2014
Interprétation en 23 couleurs de « A New World » (H/T 2009)
- 370 épreuves signées et numérotées, imprimées sur Velin d’Arches 400 Grs à l’Atelier Stéphane Guilbaud , Viaduc des arts 63 avenue Daumesnil 75012 Paris.
Ce tirage constitue l’unique édition de la lithographie. Les plaques ont été détruites après le tirage en présence de Maître Thomazon, huissier de justice.
Le certificat d’authenticité de Daniel Authouart et de Maître Thomazon est disponible sur demande de l’acquéreur à l’étude S.Thomazon -F.Biche, huissiers de justice associés 156 rue Montmartre 75002 Paris


Lithographie A NEW WORLD work in progress – 2014

30/10/14 0 Comments
anewworld

lithographie A New World (work in progress)
Edition La Grenouille Bleue
Imprimeur Atelier Stéphane Guilbaud – Maître d’art
Viaduc des arts, 63 avenue Daumesnil 75012 Paris
Edition limitée à 350 exemplaires.